200 € offerts pour l’achat d’un vélo électrique

Depuis ce matin, si vous achetez un vélo à assistance électrique (VAE), l’État vous octroie une aide de 200 €. C’est paru hier au Journal Officiel. Cette mesure, qui favorise la mobilité « électrique » chère à Ségolène Royal, était demandée par beaucoup ’associations et de fédérations favorables au vélo. L’aide est accordée non par achat, mais à l’acheteur. Elle est prévue du 19/02/2017 jusqu’au 01/01/2018. Elle ne sera pas cumulable, lorsqu’elle existe, avec l’aide offerte par certaines villes et agglomérations, comme Boulogne-sur-Mer… Ce n’est cependant pas négligeable. Sur un vélo convenable de 1000 € (il y en a de moins chers), ça fait 20 %.

Une bonne initiative, qui permettra peut-être à certains de laisser la 2e voiture au garage !

Commentez et partagez cette publication sur Facebook

Police municipale et agent de mairie de Lille dans toute sa splendeur

Il y a quelques jours un cycliste lillois a fait une remarque à une automobiliste effectuant un dépassement dangereux au volant d’une voiture de la Ville de Lille. Il a pu filmer ces images.

La vidéo n’est plus disponible à cette adresse https://www.youtube.com/watch?v=2xmjAt109-c

Lire l’article de France 3 Hauts-de-France : Lille : un cycliste manque de se faire renverser par une voiture… et se fait alpaguer par la police

Commentez et partagez cette publication sur Facebook

Arras ville cyclable

Le vélo n’est ni de gauche ni de droite, il va de l’avant ! La preuve ? À Arras (mairie centre droit, UDI), la prise en compte du vélo est très visible : couloirs bus-vélo en centre-ville, carrefours aménagés, y compris avec le tourne-à-droite autorisé, trottoirs partagés piétons-cyclistes sur les avenues à forte circulation, cyclistes autorisés à contre-sens dans la totalité des rues du vieux centre en zone 30. Des arceaux de stationnement partout : devant les lycées, où les jeunes ont même le droit de s’asseoir (pas comme à Calais où on supprime les lieux de rencontre !). On peut même accrocher son vélo quand on s’assoit en ville sur un banc… Et bien sûr, des rues piétonnes. Saluons au passage l’ADAV (Association pour le Droit au Vélo) qui a fait ici un travail de fond depuis très longtemps.

Commentez et partagez cette publication sur Facebook

Paris : Des rues pour les enfants et sans voitures, c’est pour bientôt dans la capitale !

On commence quand dans la Ville de Calais ? 😉

Lire l’article de 20 minutes : https://www.20minutes.fr/paris/2006627-20170206-paris-rues-enfants-voitures-bientot-capitale

Commentez et partagez cette publication sur Facebook

Présidentielle 2017 : votez vélo !

Un programme en faveur du vélo, la demande du Club des villes et territoires cyclables aux candidats à la présidentielle 2017 ! Que du bonheur !

Lire le document : https://www.actu-environnement.com/media/pdf/news-28384-votez-velo.pdf

Commentez et partagez cette publication sur Facebook

Aide à l’action des collectivités territoriales et locales en faveur de l’air

L’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) donne clairement les moyens aux communes de développer les modes doux et actifs que sont la marche et le vélo.

Par exemple, cet appel à projet (ci-dessous), qui peut servir à mettre en place un Plan vélo d’envergure. Mais qu’est ce que vous attendez Philippe Mignonet, Emmanuel Agius, Natacha Bouchart et Ville de Calais ?

Plan vélo : C’est étudier les mesures incitatives au développement du vélo, puis de faire émerger des propositions concrètes pour encourager les citoyens à utiliser le vélo aussi bien comme moyen de déplacement quotidien que comme activité sportive ou de loisir.

Lire l’appel à projets de l’ADEME : https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/AACT-AIR2016-102

Commentez et partagez cette publication sur Facebook

Calaisis : Malgré la pollution de l’air, pas de transports gratuits

La plus grande ville du département ne montre pas l’exemple, encore une fois…

Lire l’article sur La Voix du Nord : https://www.lavoixdunord.fr/108617/article/2017-01-25/malgre-la-pollution-de-l-air-pas-de-transports-gratuits

Commentez et partagez cette publication sur Facebook

Mobilité : Un Français sur quatre a déjà refusé un emploi faute de moyen de transport

Et si ce n’était pas la faute des usagers mais des aménagements urbains et des entreprises qui développent les zones péri-urbaines ?

Lire l’article de La Voix du Nord : https://www.lavoixdunord.fr/105436/article/2017-01-18/un-francais-sur-quatre-deja-refuse-un-emploi-faute-de-moyen-de-transport

Commentez et partagez cette publication sur Facebook

Rencontre-débat : Comment (re)penser la ville ?

Venez rencontrer l’association Partageons la rue – Calais !

Pendant deux heures, nous serons disponibles pour répondre à vos questions, collecter vos idées, vous informer sur les zones 30, le stationnement des cycles, les… pleins de choses !

Le Richelieu est un café, donc il y aura des boissons. Vous pouvez amener des petites choses à grignoter pour que ça soit encore plus convivial !

Cette association a pour but de favoriser auprès des citoyens et des élus du Pays du Calaisis l’émergence d’une organisation urbaine donnant davantage de place aux cyclistes, aux piétons, aux usagers des transports publics, aux espaces verts.

Pour atteindre ses objectifs, l’association utilise tous moyens à sa disposition, notamment :

  • la défense et l’information des cyclistes, piétons, et autres usagers de l’espace et des transports publics, afin qu’ils puissent faire valoir leurs droits ;
  • l’animation d’un atelier participatif « urbanisme-déplacements » pour promouvoir les conditions favorables aux modes actifs : apaisement de la vitesse, partage de la voirie, zones 30 ;
  • le conseil aux collectivités ;
  • l’intervention dans les projets d’aménagement et les documents d’urbanisme et d’orientation ;
  • le montage d’évènements et d’actions pédagogiques ;
  • les actions juridiques ;
  • le soutien, le portage de projets créateurs d’emplois .

Rendez-vous samedi 21 janvier de 10h30 à 12h30 au café Le Richelieu

Commentez et partagez cet évènement sur Facebook

Elle livre du sperme à vélo

Entre 1920 et 1960, comme les autres grandes villes européennes, Copenhague a été envahie par les voitures après avoir même… supprimé des pistes cyclables ! Mais contrairement aux Français, les Danois ont compris et ont depuis inversé totalement la tendance. Tout un système s’est mis en place sans le moindre préjudice pour l’économie, bien au contraire (pas de chômage ou presque). Aujourd’hui les habitants respirent, travaillent, créent en se déplaçant toujours plus à vélo, comme ce chef qui cuisine à vélo, ou cette laborantine qui livre des échantillons de sperme aux cliniques…

Continuer la lecture de « Elle livre du sperme à vélo »